Pourquoi les Ottomans ont falsifié le nombre d’Arméniens dans l’Empire ottoman?

18 SEPTEMBRE 2017 –

Voici la raison pour laquelle l’Empire ottoman a commencé à falsifier les chiffres de la population arménienne.

Jusqu’au milieu du 19ème siècle, les données sur la population des Arméniens dans l’Empire ottoman dans les documents du Patriarcat de Constantinople et les documents officiels du Sultan ne différaient pas les uns des autres, ce qui signifie que cette information était réaliste.

Ainsi, selon le recensement de la population ottomane de 1844, il y avait 2 400 000 Arméniens dans l’Empire ottoman (à titre de comparaison, il y avait 1 500 000 Kurdes dans tout l’Empire selon le même recensement et 10 000 000 Arméniens de l’Ouest).

Dans ce cas, le rapport signifiait que seuls les Arméniens adhérents de l’Eglise Apostolique Arménienne, c’est-à-dire les Arméniens Catholiques, les Arméniens Protestants et les Hamshenis n’étaient pas inclus dans ce nombre. Avec eux, le nombre d’Arméniens serait d’environ 3 000 000.
Au début du 19ème siècle, les mêmes chiffres ont été donnés par le Patriarcat de Constantinople. Selon les données de 1870, il y avait 3.000.000 adhérents arméniens de l’église apostolique arménienne dans l’Empire ottoman, et le Patriarcat de Constantinople a estimé le nombre total d’Arméniens (y compris les catholiques, les protestants, etc.) à environ 3.600.000.

Les Arméniens constituaient la majorité de la population dans les wilayas de Van, Erzurum, Bitlis, Diarbakir (Tigranakert), Sivas, Kharberd, Cilicie (la Cilicie était divisée en deux unités administratives, la Wilaya d’Adana et le Sanjak de Marash dans la wilaya d’Alep). ainsi que le Kayseri Sanjak dans la wilaya d’Ankara et plusieurs autres sanjaks de la wilayah de Trébizonde.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, la question des chrétiens de l’Empire ottoman a été soulevée en Europe. Les puissances européennes exigeaient l’octroi de l’autogouvernement aux Grecs, aux Arméniens et aux Slaves dans ces wilayas et sanjaks où ils constituaient la majorité de la population.

Ci-dessous, la carte montre les limites du prétendu gouvernement autonome arménien (wilayah d’Ermanistan), qui a été présenté par la délégation européenne dirigée par le professeur Mandelstam.

En Europe, un certain nombre de résolutions ont été adoptées qui ont obligé l’Empire ottoman à accorder l’autonomie à «l’Arménie ottomane» représentée dans les limites de Mandelstam.
Selon le recensement officiel ottoman, la composition ethnique de ce territoire était la suivante:

Arméniens – 64,5%

Turcs – 25,7%

Kurdes – 5.8%

Zazaki – 1.8%

Assyriens – 1%

Yézidi – 0,7%

Grecs – 0.2%

Gitans – 0,1%

C’est à ce moment-là que le gouvernement de l’Empire ottoman “a précisé” que pour sauver l’empire de la pression européenne, il est nécessaire (uniquement dans le style des Turcs) de falsifier le nombre d’Arméniens, ce qui permettrait “Dans aucune des wilayas, les Arméniens ne constituent une majorité, ce qui signifie que vos demandes d’autonomie ne sont pas fondées”.

En 1880, l’Empire ottoman fournissait de “nouvelles données actualisées” sur le nombre d’Arméniens, qui ne comptaient que 1 300 000 Arméniens en Arménie Occidentale, dont 700 000 vivaient sur les rives de la mer de Marmara et à Constantinople et seulement 600 000 vivaient Province arménienne à être.

Mais la raison de la diminution du nombre des Arméniens de 3.000.000 à 1.300.000 (de 1.700.000!) Dans l’empire de 1844 à 1880 n’a été expliquée ni par les autorités de l’Empire ottoman passé ni par les fonctionnaires de la Turquie moderne.

Après tout, dans la période mentionnée ci-dessus dans l’Empire ottoman, il n’y a pas eu de massacres d’Arméniens, de massacres et de nettoyages ethniques de ces échelles. Les premières nettoyages ethniques de masse du 19ème siècle ont commencé en 1894-1896, c’est-à-dire 14-16 ans plus tard!

La raison en était l’adoption de résolutions européennes qui obligeaient l’Empire ottoman à accorder l’autogouvernement arménien, ce qui entraîna non seulement la falsification du nombre de la population arménienne depuis 1880, mais aussi la mise en œuvre du projet “Turquie sans Arméniens et Grecs”. .

Après tout, les Arméniens et les Grecs étaient les peuples indigènes de l’Arménie occidentale, contrairement aux Turcs, des étrangers, qui se sont déplacés de l’Asie centrale il y a plusieurs siècles.

par Glak Beybutov
haygagan hardz
ORIGINES SOURCE –allinnet.info/news/why-the-ottomans-falsified-the-numbers-of-armenians-in-the-ottoman-empire/

3566 Total Views 1 Views Today

1 Comment on Pourquoi les Ottomans ont falsifié le nombre d’Arméniens dans l’Empire ottoman?

  1. Avec mes respets, vous croyez que en 1844 il y avais un nombre si important des protestants arméniens dans l’Empire ottoman? Le millet venait à peine d’être crée. Pour le nombre des catholiques, á cette époque là on les estimait normalement un 10% de la chiffre d’arméniens apostoliques.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*